Math-Linux.com

Knowledge base dedicated to Linux and applied mathematics.

Accueil > Linux > Commande du jour > Lancer une commande un jour donné, à une heure donnée : at

Lancer une commande un jour donné, à une heure donnée : at

La commande at permet à une heure et un jour donné de lancer une commande spécifique. Éteindre par exemple, votre ordinateur ce soir à 21h30 ! Ou encore envoyer un mail, à 22h sans que vous soyez devant votre pc.

La commande at s’exécute qu’une seule fois. On se place en root.

Sa syntaxe est la suivante at heure jour. Le jour n’est pas obligatoire par défaut c’est aujourd’hui. Un exemple :

root@ipower:~$ at 20:00 10/21/05

Une fois que vous entrez cette commande, un prompt apparait :

root@ipower:~$ at 20:00 10/21/05
warning: commands will be executed using /bin/sh
at>

à€ ce moment précis entrez votre commande, par exemple lancer firefox, puis entrée

nadir@ipower:~$ at 20:00 10/21/05
warning: commands will be executed using /bin/sh
at> firefox
at>

Pour sortir du prompt appuyez sur CONTROLE+D.

La commande suivante permet d’exécuter une tâche dans 2 jours à minuit.

root@ipower:~$ at 00:00 +2 days

Celle-ci effectuera une tâche dans 2 heures à partir de cet instant.

root@ipower:~$ at now +2 hour

La commande qui vous permet de déterminer quels sont les jobs ou travaux en cours est atq

root@ipower:~$ atq
4       2005-10-23 00:00 a nadir
5       2005-10-21 21:52 a nadir

Vous voyez apparaà®tre les numéros des travaux. Pour annuler une tâche, utilisez la commande atrm suivi du numéro de tâche

root@ipower:~$ atq
4       2005-10-23 00:00 a nadir
5       2005-10-21 21:52 a nadir
root@ipower:~$ atrm 5
root@ipower:~$ atq
4       2005-10-23 00:00 a nadir

Dans l’exemple ci-dessus nous avons annuler la tâche numéro 5.

Nous somme actuellement le super utilisateur (root), il est possible néanmoins de spécifier des utilisateurs (users) ayant le droit d’utiliser at ou ceux n’ayant pas le droit d’utiliser cette commande. On utilise pour cela les fichiers /etc/at.allow and
/etc/at.deny.

Si le fichier /etc/at.allow existe, seul les utilisateurs mentionnés auront le droit d’utiliser la commande at.

Si le fichier /etc/at.allow n’existe pas, c’est le fichier
/etc/at.deny qui est pris en compte : les utilisateurs mentionnés n’auront pas le droit d’utiliser la commande at.

Si aucun des deux fichiers n’existe, seul le super utilisateur (root) aura le droit d’utiliser la commande at.

Remarque : un fichier /etc/at.deny vide signifie que tout les utilisateurs peuvent utiliser la commande at.

Par défaut, seul le super utilisateur(root) possède le droit d’utiliser at.

Un message, un commentaire ?

comments powered by Disqus